Produit Artisanal du lieu de Naissance

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Imprimer

Environ deux cents ans après la naissance de l’absinthe, Claude-Alain Bugnon, qui est né dans la région mais qui travaillait dans le raffinage du pétrole, s’est intéressé aux boissons créées par ses ancêtres et appréciées depuis des générations.  Comme beaucoup de familles dans la région, il a commencé à faire son absinthe dans le sous-sol de sa maison, en luttant quotidiennement avec sa femme pour avoir plus d’espace dans la blanchisserie! Voir le NYT Novembre 2004.

En commençant en 2000, il a gentiment gagné une réputation qui s’est vite étendue au-delà de la Suisse. En utilisant une recette datant de 1935, il a développé une nouvelle absinthe qu’il a dédiée à sa créatrice de l’époque, Charlotte.  Les américains ont découvert “La Clandestine Bleue” (ou CLB comme certains l’appelle) par différent “canaux de distribution”.

En 2005, comme l’absinthe se développait à travers le monde entier et que l’absinthe allait retrouver la légalité en Suisse, Claude-Alain a été le premier distillateur du village de naissance de l’absinthe à entreprendre toutes les démarches pour devenir un producteur légal.

Depuis 2005, l’absinthe de Claude-Alain est devenue populaire chez les passionnés d’absinthe en Europe, Amérique du Nord et en Asie. Comme l’absinthe arrive aux Etats-Unis par des canaux de distribution plus normaux, certains se sont demandé si « La Clandestine » était vraiment encore une absinthe typique de la période « Clandestine ». En gardant son nom traditionnel, elle honore ceux qui ont maintenu la fée verte en vie en Suisse pendant le vingtième siècle en accueillant une nouvelle génération de consommateurs.

Pourquoi est-ce que La Clandestine est différente des autres absinthes?  Simplement parce que c’est la SEULE absinthe confectionnée artisanalement dans le village de naissance de l’absinthe.

Chaque étape du processus de distillation jusqu’à la mise en bouteille est fait de manière artisanale. Le choix des meilleures plantes, la distillation par petites quantités, la mise en bouteille et l’étiquetage.

En accord avec les traditions et maintenant avec les lois suisses (le seul pays ayant défini l’absinthe dans une loi), l’absinthe La Clandestine est distillée (plutôt que juste macérée comme le sont certaines absinthes meilleures marchées). Dans aucune des absinthes de la famille de La Clandestine ne sont ajoutés des colorants artificiels. Elles sont toutes 100% naturelles.

« Production artisanale dans sa région d’origine » La Clandestine ne doit plus être un plaisir secret!

Newsletter